Pour nous contacter :
Tél: 01 84 20 40 84
A partir du 03/04/17
jeudi 04 mars 2010

5 erreurs à éviter dans l’implantation de son logiciel RH

5 erreurs à éviter dans l’implantation de son logiciel RH

Dans tout projet SIRH, l’implantation est une étape décisive. Elle doit permettre de concrétiser les promesses faites dans le cahier des charges. Il faut offrir un outil répondant aux réelles attentes des utilisateurs, tout en respectant un planning toujours serré.

Dans certains cas, l’implantation dérape. Les délais sont sans cesse repoussés, l’équipe projet se retrouve dans l’incapacité de gérer les relations entre l’éditeur du logiciel RH et sa propre DSI, les utilisateurs mis devant le fait accompli. Pour vous garder de ce cauchemar, voici cinq erreurs à éviter dans l’implantation d’un logiciel RH :

1. Un planning irréaliste. 
Attention à ne pas fixer, en début d’implantation, des délais trop courts. Certaines étapes demandent du temps. Tenez compte des conseils de l’équipe de l’éditeur du logiciel RH retenu. Leur expérience, acquise au cours des dizaines d’implantations réalisées, est très précieuse. Mieux vaut opter pour un planning réaliste et le tenir, que de partir sur des délais serrés et ne jamais les respecter.

2. Un chef de projet non-décisionnaire
Lors de l’implantation d’un logiciel RH, des dizaines de décisions doivent être prises : du nombre de caractères des mots de passe aux champs des formulaires de saisie de CV. Si chaque membre du comité de suivi peut donner son avis, le chef de projet doit être en mesure de trancher pour avancer. Rien de pire que des implantations où ce qui est décidé le vendredi et remis en cause le lundi suivant.

3. Des utilisateurs laissés de côté
La mise en place d’un logiciel RH sera un succès, si les utilisateurs se l’approprient. Pour éviter tout phénomène de rejet, il faut les associer aux principales décisions dès le début. Un ou deux utilisateurs peuvent ainsi être intégrés à l’équipe projet en charge de l’implantation. Des réunions intermédiaires avec les utilisateurs, pour les tenir au courant et récolter leurs avis, peuvent se révéler précieuses.

4. Une guerre avec la DSI

Même si le logiciel RH, fourni en mode SaaS (Software as a Service), est hébergé sur les serveurs de l’éditeur, les interactions avec votre propre service informatique seront nombreuses. Les deux équipes doivent se comprendre et travailler en bonne intelligence. Si la guerre éclate, tout le monde sera perdant.

5. Une mise en ligne prématurée
Les derniers réglages font la différence. L’outil mis en ligne et offert aux utilisateurs doit être irréprochable. La première impression dans l’adoption d’un nouveau logiciel est clé. Rien de pire pour un utilisateur que de débuter sa découverte d’une solution sur une version lente présentant encore de nombreux bugs. Mieux vaut attendre et mettre en ligne une application totalement finalisée.

Retour � la liste Article précédent Article suivant
Transférer cet article à un ami
Votre adresse e-mail:

Les adresses de vos amis (une adresse par ligne):

Votre commentaire:

Partager sur
Bannière publicité Direct Emploi
Les fiches annuaires correspondantes
  • Access France commercialise Insight, logiciel de tableaux de bord nouvelle génération
  • Afilog est un logiciel unique d'optimisation, de gestion et de suivi des Accidents du Travail et Maladies Professionnelles destiné aux entreprises
  • Aprodix est un éditeur de logiciels RH ERP : GPAO gestion d'affaire CRM gestion commerciale GRH
  • DOCAPOST BPO a créé une suite logicielle SI RS répondant aux besoins des DRH et DRS.
  • Vous essayez de trouver suffisamment de temps pour être réellement là pour vos salariés ? La première étape essentielle est une administration du personnel parfaitement en ordre.