Pour nous contacter :
Tél: 01 84 20 40 84
mardi 25 octobre 2016

Sur My Job Glasses, les ambassadeurs d’entreprises sont à portée de clics

Sur My Job Glasses, les ambassadeurs d’entreprises sont à portée de clics

Créée en décembre 2015, la start-up My Job Glasses compte déjà de nombreuses récompenses à son compteur ! La dernière en date a été raflée lors du challenge des start-up, organisé lors de l’événement #rmsconf. La promesse de la plateforme web a fait mouche : permettre aux étudiants de rencontrer, en face à face, des collaborateurs d’entreprise afin de toucher du doigt la réalité du métier qui les attend.

Sans regretter leur parcours, de nombreux salariés se retrouvent aujourd’hui propulsés à des postes qui n’ont finalement jamais choisi. Entourés de profils "malheureux" dans leur job, Emilie Korchia et Frédéric Voyer ont créé My Job Glasses "afin d’éviter que les étudiants ne fassent les mêmes erreurs", explique la co-fondatrice. La start-up cible surtout les jeunes en première année d’études supérieures, à qui le système scolaire demande de faire des choix d’orientation rapidement. Trop rapidement, selon Emilie Korchia. "Le plus souvent, ces choix sont réalisés par défaut, à partir des notes qu’ils obtiennent en cours, faute d’informations concrètes sur les métiers", constate-t-elle. Résultat : un tiers des CDI sont aujourd’hui rompus avant la fin de la première année, du fait d’un trop grand décalage entre la perception d’un candidat sur un poste et la réalité. Pour éclairer les décisions d’orientation des étudiants, My Job Glasses propose une plateforme d’intermédiation mettant en relation les jeunes et des professionnels d’entreprise. En quelques clics, les deux parties peuvent convenir d’un RDV afin de se rencontrer et d’échanger sur un métier. Jusqu’ici, la plateforme n’apporte rien de plus que les réseaux sociaux, diront les détracteurs. Ce qui la différencie véritablement, c’est la qualité de ses ambassadeurs. "Tous les salariés inscrits sur notre plateforme acceptent de rencontrer entre un et six étudiants par mois. Cela fait partie du jeu", précise-t-elle.

Valoriser les métiers et la marque employeur

Près d’un an après son lancement, My Job Glasses a déjà convaincu plus de 3000 étudiants (essentiellement d’écoles de commerce, d’ingénieurs ou d’universités) et environ 400 collaborateurs d’entreprises (travaillant chez Axa, Carrefour, Total…, pour l’instant à Paris). Ces derniers occupent des postes dans la finance, le management, le marketing, la communication, l’ingénierie, la gestion… D’après les premiers retours des étudiants, les RDV sont constructifs. "Les rencontres s’apparentent à des entretiens réseau. Les jeunes viennent généralement avec une liste de questions. En une heure, ils apprennent donc beaucoup de choses sur le métier qu’il souhaite ou non exercer plus tard", assure Emilie Korchia. Côté entreprises, la plateforme, qui est accessible moyennant un abonnement annuel (à partir de 500 euros HT pour une PME) semble plutôt séduisante. Non seulement ces rencontres leur permettent de sourcer d’éventuels stagiaires ou futurs jeunes diplômés, mais elles valorisent aussi certaines catégories de métiers. "Les entreprises ne sont pas toujours identifiées sur l’ensemble de leurs métiers. Axa est, par exemple, reconnu pour ses métiers de l’assurance. Peu d’étudiants savent que le groupe propose aussi des postes de data scientist", illustre-t-elle. Puisque, à l’issue des RDV, les jeunes peuvent recommander les salariés qui les ont reçus, My Job Glasses est également un bon levier pour booster une marque employeur.

Par Aurélie Tachot
Retour � la liste Article précédent Article suivant
Transférer cet article à un ami
Votre adresse e-mail:

Les adresses de vos amis (une adresse par ligne):

Votre commentaire:

Partager sur
Bannière publicité Météojob
Les fiches annuaires correspondantes
  • Twitter est un réseau social qui permet de transmettre des informations brèves et instantanées. Il est devenu un outil de communication RH 2.0.