Pour nous contacter :
Tél: 01 84 20 40 84
vendredi 23 octobre 2015

"Nous ouvrons la cooptation à nos 380 millions de membres", Xavier Oliel, LinkedIn

Nous ouvrons la cooptation à nos 380 millions de membres, Xavier Oliel, LinkedIn

L’innovation est au cœur de la stratégie de LinkedIn. Pour le prouver, le réseau social professionnel a profité de son événement Talent Connect pour annoncer un flot de nouveautés, dont le lancement du système de cooptation Referrals, la refonte de son outil LinkedIn Recruiter et la mise à jour de son application mobile. Le point sur ces innovations avec Xavier Oliel, directeur du département Talent Suolutions.

Lors de votre conférence annuelle, qui s’est déroulée la semaine dernière en Californie, vous avez annoncé le lancement de Referrals, un outil de cooptation, qui sera disponible le 1er novembre prochain. En quoi consiste-t-il ?

Comme l’ensemble des outils que nous développons, Referrals a pour ambition d’aider les recruteurs à identifier les meilleurs talents parmi les 380 millions de personnes qui sont membres du réseau LinkedIn dans le monde. La particularité de cet outil, c’est qu’il identifie automatiquement les contacts d’un employé qui répondent le mieux aux critères des postes à pourvoir dans son entreprise. Il repose sur un algorithme qui fonctionne comme un outil de matching : il croise les données de nos membres, notamment leurs intitulés de postes, et celles des offres d’emploi des entreprises et est ensuite capable de suggérer, aux employés en poste, les meilleurs profils de leur réseau.

La cooptation constitue-t-elle une stratégie efficace pour identifier les meilleurs talents ?

D’après nos recherches, 80 % des recruteurs estiment que les contacts proposés par les employés en poste constituent la meilleure manière de sourcer des candidats qualifiés. Pour autant, 18 % se déclarent insatisfaits des solutions existantes. Puisqu’une personne en simple veille sur LinkedIn est plus encline à répondre à une offre d’emploi si celle-ci lui a été envoyée par l’un de ses contacts, notre outil Referrals devrait permettre aux recruteurs de gagner du temps. La cooptation a également d’autres avantages. En recommandant leurs contacts professionnels, les salariés en poste contribuent au succès de leur entreprise, ce qui a un effet bénéfique sur leur niveau d’engagement.

Votre outil phare LinkedIn Recruiter, qui est utilisé par 38 000 entreprises dans le monde, s’apprête à être retravaillé. Quelles seront les nouvelles fonctionnalités ?

LinkedIn Recruiter disposera, à compter du premier trimestre 2016, d’une interface plus intuitive. Par exemple, il ne sera plus nécessaire d’être un expert de la recherche booléenne, c’est-à-dire de la recherche complexe par mots-clés, pour sourcer les bons profils puisque l’outil sera désormais capable de suggérer les termes les plus utiles au vu du poste à pourvoir. En saisissant le nom d’un de leurs talents, les recruteurs pourront également recevoir, en un clic, une liste de membres affichant des compétences et des expériences similaires. L’outil sera enfin capable de mettre en évidence les profils qui suivent leur page Entreprise ou qui ont déjà candidaté à un de leurs postes.

Quelles seront les principales améliorations de votre application mobile, qui va prochainement faire peau neuve ?

Notre précédente application mobile était une réplique de la version desktop. La prochaine, nous l’avons conçue en pensant uniquement à la navigation mobile, qui représente la moitié des connexions de nos membres. Concrètement, cela se traduit par une expérience plus intuitive pour mener des recherches de profils, se connecter à d’autres membres, accéder à des offres d’emploi… Elle sera découpée en cinq volets : "Home", qui affichera les actualités les plus populaires, "Moi", qui permettra d’accéder à son profil et ses statistiques, "Messages" qui regroupera les inMails, "Mon Réseau" qui va répertorier les activités de ses contacts et l’outil "Recherche".

Quelle est votre road map pour les années à venir ?

Notre nouvel outil Referrals a été développé grâce au feedback de nos clients, que nous avons largement écoutés ces 18 derniers mois. Ces prochaines années, nous allons continuer sur cette lancée et nous adresser aux nouvelles générations de recruteurs. Concrètement, cela signifie que nous allons continuer d’innover, comme nous l’avons fait cette année lorsque nous avons racheté la société Lynda, experte du e-learning, ou lorsque nous avons lancé Elevate, une application mobile déjà plébiscité par les groupes Visa, Adobe et Unilever qui permet aux collaborateurs de diffuser facilement, à leur réseau LinkedIn et Twitter, des contenus produits par leur propre entreprise.

Par Aurélie Tachot
Retour � la liste Article précédent Article suivant
Transférer cet article à un ami
Votre adresse e-mail:

Les adresses de vos amis (une adresse par ligne):

Votre commentaire:

Partager sur
Bannière publicité Météojob
Les fiches annuaires correspondantes
  • Le réseau social professionnel LinkedIn est un acteur de référence pour recruter et sourcer les candidats sur internet.
  • Beknown est une application Facebook, à l'origine du groupe international d'offres d'emploi Monster, pour faciliter la mise en relation entre recruteurs et candidats online.
  • La révolution digitale est en marche... dans le recrutement ! Quelle est votre réputation RH sur internet et sur les réseaux sociaux ?
  • Le plus grand réseau social Facebook : un levier de recrutement 2.0
  • Le sourcing ou recrutement sur les réseaux sociaux grâce à matchFWD : outil de matching via la cooptation sur les réseaux sociaux.