Ouest-France entre dans le capital de Flatchr


Par Gérald Dudouet | le mardi 13 mars 2018 | Site emploi généraliste
Ouest-France entre dans le capital de Flatchr

Après avoir lancé, en septembre 2016, le jobboard France-emploi.com, le groupe Ouest-France, 1er quotidien français avec 3 millions de lecteurs par mois, vient de prendre des parts dans la start-up Flatchr, qui développe des outils digitaux de recrutement et d'acquisition de talents.

Si en 2004, le portail Ouestfrance-emploi.com voyait le jour, le groupe de presse éponyme a créé en septembre 2016, France-emploi.com. « Nous cherchions une marque emblématique afin de nous décloisonner de notre zone de prédilection et toucher l’ensemble du territoire. Un portail à même de répondre aux attentes de nos annonceurs nationaux à l’instar d’Yves Rocher, de la DCNS… », confie son directeur, Patrick Bonnin. Un an après son lancement le site affiche en permanence de 30 000 à 35 000 offres, enregistre 100 000 candidatures et compte 3000 clients parmi lesquels la SNCF, Quick, le Club Med… « Parallèlement, et afin de fidéliser nos annonceurs via une nouvelle offre de services, nous avons travaillé courant 2015-2016, sur une plateforme qui accompagne les RH sur la formation professionnelle », explique le directeur. Une initiative qui a donné naissance, en septembre 2017, au site Formersessalaries.com, dont la volonté est de simplifier les démarches des entreprises pour trouver des formations qualifiantes à leurs collaborateurs.

Flatchr : une offre inédite pour les annonceurs de France-emploi.com

« Ayant toujours pensé que les ATS étaient l’avenir du recrutement, je cherchais depuis 3 ans, l’entité qui serait la plus à même d’apporter cet atout supplémentaire à nos clients. Aussi, ma rencontre avec Valentin Konrad et Martin de la Taille, les fondateurs de la start-up Flatchr, créée en septembre 2015, a été déterminante », affirme Patrick Bonnin. Ce qui l’a séduit ? L’approche « pragmatique », selon ses termes, de cette start-up qui avance pas à pas, « à l’ancienne » et dont l’investissement économique n’évolue qu’en fonction des profits engendrés via ses clients (Peugeot, Morgan, Nestor…). « En s’appuyant sur Ouest-France, Flatchr bénéficie d’une force de frappe commerciale et de plus de visibilité. De notre côté, en prenant des parts dans cette start-up, nous faisons évoluer notre offre de services à destination de nos annonceurs », explique le directeur qui ne souhaite communiquer aucun chiffre quant à l’investissement économique du groupe dans Flatchr.

Une diffusion d’annonces sur plus de 700 jobboards

En conseillant Flatchr aux PME, à même de diffuser leurs offres d’emploi sur son portail, France-emploi.com fait la promotion d’une technologie visant à simplifier le recrutement et l’acquisition de talents. Parmi eux : la rédaction et la multi-diffusion d’annonces sur plus de 700 jobboards, la centralisation et la gestion des candidatures. Mais aussi, la mise à disposition d’un service multi-compte permettant d’impliquer tous les collaborateurs et la création d’un espace carrière à l’image de l’entreprise. Question projection, le groupe Ouest-France affirme ne s’être fixé, pour l’heure, aucun objectif quant à cette collaboration. « Si nous nous en imposions, nous irions à l’encontre même de l’ADN de Flatchr. C’est une relation de confiance qui doit se conforter dans le temps. Nous allons donc observer le développement de la start-up via les fonds que nous lui apportons. Puis, nous nous fixerons, d’ici 6 à 9 mois, des objectifs communs », conclut Patrick Bonnin.

Transférer cet article à un ami