Les cadres français de plus en plus touchés par le stress


Par Aurélie Tachot | le lundi 08 septembre 2014 | Site emploi cadres
Les cadres français de plus en plus touchés par le stress

94 % des cadres déclarent être stressés par leur travail. Tel est le résultat d’une étude menée en avril dernier par le site cadreo, filiale de RegionsJob. Si les réponses diffèrent selon le genre des répondants, la charge de travail, les délais à tenir et les relations hiérarchiques constituent toutefois les principales sources de stress.

Le stress gagnerait-il du terrain chez les cadres ? L’étude menée par cadreo auprès de 636 cadres français en poste ou en recherche d’emploi n’est guère optimiste. Intitulée "Vie pro/vie perso des cadres : où est la frontière ?", l’enquête souligne que 94 % des sondés se disent stressés dans leur poste. Un pourcentage qui doit toutefois être nuancé. Si 12 % déclarent être dans cette situation constamment, seuls 33 % assument l’être souvent et 49 % de temps en temps. D’après les résultats de l’étude, la charge de travail est la source de stress principale des cadres, tous sexes confondus. Les femmes, dont le temps de travail est légèrement moins important que celui des hommes, citent également le rythme et la difficulté à tenir les délais. Les hommes sont, quant à eux, davantage préoccupés par les relations hiérarchiques. Contrairement aux idées reçues, le management ne semble pas être un facteur d’angoisse pour les cadres français. D’après la filiale de RegionsJob, les relations avec les équipes ne génèrent du stress que pour 13 % des managers.

Des cadres connectés en permanence

D’autres facteurs expliquent également ce niveau de stress. Citons notamment la porosité croissante entre les sphères personnelle et professionnelle des cadres. D’après l’étude, 62 % des sondés ne se déconnectent de leur travail qu’une journée par semaine. Avec l’explosion des outils nomades comme les smartphones et les tablettes, le travail des cadres déborde plus volontiers sur leur vie personnelle. Plus de deux tiers déclarent travailler le soir, en dehors des heures de bureau. Environ 45 % et 27 % des répondants admettent respectivement le faire pendant les week-end et les vacances. La consultation des mails professionnels semble être l’activité la plus courante pour 75 % des sondés, qui déclarent accéder à leur messagerie depuis leur smartphone ou tablette. Cette tendance technologique n’est toutefois pas la seule à impacter le niveau de stress des cadres. Le recours de plus en plus systématique au télétravail y contribue également. D’après l’étude, 35 % des cadres déclarent le pratiquer régulièrement. Soit plus du double de la moyenne des salariés français qui télétravaillent.

Pour en savoir plus : http://www.cadreo.com/actualites/dt-stress-cadres

Transférer cet article à un ami