Pour nous contacter :
Tél: 01 84 20 40 84

Petit déjeuner : La reconnaissance non-monétaire, vecteur d’engagement des salariés


Le mardi 21 mars
par Nibelis
Petit déjeuner : La reconnaissance non-monétaire, vecteur d’engagement des salariés

La reconnaissance non-monétaire : vecteur d’engagement des salariés

Conférence Nibelis avec la participation exceptionnelle de :

  • Christophe LAVAL, Président Fondateur de VPHR, spécialiste en Reconnaissance au travail et mobilisation des équipes.
  • Bruno WIERZBICKI, DRH d’ACMN Vie, membre du comité rédactionnel de l’ANDRH et ancien pilote de chasse dans l’Armée de l’air.
  • Valérie CURIEN, LMS Group Project Manager Alturing (Groupe La Poste).

Le mardi 21 mars 2017 de 8h à 10h30 

Retour � la liste
Parler de cet événement à un ami
Votre adresse e-mail:

Les adresses de vos amis (une adresse par ligne):

Votre commentaire:

Partager sur
Bannière publicité People Doc
Les articles correspondants
Et si le recrutement devenait ouvert et collaboratif ?
Le temps où les responsables RH étaient les seuls maîtres à bord est révolu. Désormais, les managers et les opérationnels s’impliquent davantage dans les processus de recrutement.
Les start-up RH ont-elles les investisseurs à leur pied ?
Klaxoon, Payfit et, très récemment, CornerJob… Les start-up RH ayant levé des fonds ne se comptent plus sur les doigts d’une main. Portées par un marché de l’emploi qui a besoin de se réinventer, elles parviennent de mieux en mieux à convaincre les investisseurs.
Nous avons déployé un SIRH groupe en seulement sept mois, Laurent Gerbier, Alstom
En septembre 2016, Le Cercle SIRH a décerné un Trophée à Laurent Gerbier, responsable SIRH du groupe Alstom. Cette année, Laurent Gerbier fera partie du jury, à l’occasion de la 6e édition des Trophées
Comment être plus efficace en recrutement ?
Le taux d’échec en fin de période d’essai est figé aux alentours des 20% depuis longtemps. Et cela malgré la professionnalisation de la fonction RH. Pourquoi ?
ADP multiplie les investissements dans le Big Data
Les investissements technologiques se poursuivent du côté d’ADP. En 2016, l’éditeur spécialisé dans la gestion du capital humain a consacré 6 % de son chiffre d’affaires français à la R&D.