Pour nous contacter :
Tél: 01 84 20 40 84
vendredi 11 décembre 2015

CodinGame : 260 000 développeurs à l'épreuve du recrutement

CodinGame : 260 000 développeurs à l'épreuve du recrutement

CodinGame est passé maître dans l’art de convaincre ! En plus de gagner la confiance des investisseurs, via une récente levée de fonds d’1,5 million d’euros, la start-up montpelliéraine séduit les recruteurs en quête de développeurs informatiques. Comment ? En organisant des concours de programmation à l’issue desquels les participants peuvent entrer en contact avec les entreprises, et en éditant des outils d’évaluation dédiés aux adeptes de la programmation.

Ne cherchez plus les développeurs les plus talentueux : ils sont sur CodinGame ! Née en 2014, la start-up, qui vient de boucler une levée de fonds d’1,5 million d’euros auprès d’ISAI, édite une plateforme de programmation en ligne, qui est devenue le terrain de jeu de 260 000 développeurs répartis dans 160 pays. Ce portail, qui permet aux codeurs de s’affronter de manière ludique au travers de challenges et de défis dans une vingtaine de langages (Java, Python, Scala…), est évidemment très regardé des entreprises, qui peinent à sourcer ces profils, rares sur le marché et volontairement absents des jobboards et des réseaux sociaux professionnels. "Face à l’appétence de notre communauté pour nos jeux, nous avons donc proposé aux entreprises de sponsoriser les concours de programmation que nous organisons tous les deux mois", raconte Aude Barral, co-fondatrice de CodinGame, qui espère atteindre le cap du million de joueurs d’ici un an et ainsi poser un premier pied aux Etats-Unis.

Entre 100 et 500 candidatures par entreprise

Cette initiative a rapidement porté ses fruits puisqu’à chaque opération, CodinGame regroupe plus de 10 000 participants et une vingtaine de sponsors, dont Nintendo, Ubisoft, eBay, Parrot, Winamax… "Pour chaque concours, notre objectif est le même : mettre en valeur, autrement qu’au travers d’un CV, les compétences en programmation des développeurs, qu’ils soient diplômés ou autodidactes", précise Aude Barral. La particularité de ces concours de programmation, qui s’inspirent tour à tour des univers de Star Trek, du Seigneur des Anneaux, des zombies…, c’est qu’ils permettent aux participants qui le souhaitent d’envoyer leurs scores et leur classement aux employeurs de leurs choix. Libre ensuite aux entreprises, qui déboursent 3500 euros pour sponsoriser l’événement, de contacter les développeurs en fonction de leurs besoins. "En moyenne, un sponsor reçoit entre 100 et 500 candidatures par événement", indique la co-fondatrice, à la tête d’une équipe de 15 salariés.

Des tests pour évaluer les développeurs

Pour faciliter les relations entre les développeurs et les entreprises, CodinGame enrichit chaque jour son offre BtoB. En plus d’organiser des hackatons pour les entreprises cherchant à recruter des développeurs ou à fidéliser les existants, la start-up commercialise des tests permettant d’évaluer les compétences techniques des codeurs, notamment la maîtrise des langages de programmation. Concrètement, les entreprises peuvent tester plusieurs candidats en s’appuyant sur des outils préconfigurés (QCM, textes libres, résolution de problèmes) ou en créant leurs propres exercices. Un tableau de bord leur permet ensuite de comparer les performances des profils et de générer une short-list. CodinGame vient enfin d’achever le développement d’un algorithme permettant d’effectuer un matching entre les critères des offres d’emploi déposées par les entreprises et les utilisateurs de la plateforme. Disponible en version béta, cette nouvelle offre promet aux employeurs d’adresser le marché caché de l’emploi : 80 % des gamers de la plateforme étant en recherche passive.

Par Aurélie Tachot
Retour � la liste Article précédent Article suivant
Transférer cet article à un ami
Votre adresse e-mail:

Les adresses de vos amis (une adresse par ligne):

Votre commentaire:

Partager sur
Bannière publicité Nibelis
Les fiches annuaires correspondantes
  • Assesfirst accompagne les entreprises dans le recrutement et le développement des collaborateurs en interne.
  • Expert en évaluation du potentiel humain, Central Test accompagne depuis 10 ans les professionnels RH et les entreprises dans le recrutement.
  • CFPJ est un organisme de formations professionnelles de tous types pour accompagner les entreprises dans la croissance de leur capital humain.
  • IFE Benelux propose des formations interentreprises et intra-entreprises en Belgique et Luxembourg pour forger les compétences managériales, marketing, ou optimiser l'efficacité professionnelle.
  • Le cabinet mondial indépendant, Mercuri Urval, s'appuie sur des consultants experts pour apporter des solutions RH pour recruter, conseiller les décideurs, gérer la performance.