Pour nous contacter :
Tél: 01 84 20 40 84
A partir du 24/11/2017
jeudi 21 septembre 2017

Le spécialiste des MOOC Unow lève 3 millions d’euros

Le spécialiste des MOOC Unow lève 3 millions d’euros

Sept mois après s’être emparé de Windie, Unow continue d’accélérer ! La start-up spécialisée dans la conception de MOOC à destination des entreprises annonce, ce mardi, avoir bouclé une levée de fonds de 3 millions d’euros. De quoi consolider son catalogue, qui devrait dénombrer 200 formations continues d’ici 2019 et ainsi supplanter bon nombre d’organismes de formation « traditionnels », d’après Jérémie Sicsic, co-fondateur de Unow.

Comment s’est déroulée cette nouvelle levée de fonds ?

Nous avons réalisé un tour de table de 3 millions d’euros auprès de notre investisseur historique News Invest, mais aussi des fonds Alto Invest et M Capital Invest. Deux business angels connus dans le secteur RH ont également participé à cette seconde levée de fonds : il s’agit de Jean-Stéphane Arcis, PDG de Talentsoft et Alain Thibault, ex-président de Julhiet Sterwen. Plusieurs arguments nous ont permis de les convaincre. Le premier, c’est que nous sommes le seul acteur à proposer une alternative crédible au présentiel, via nos MOOC et nos SPOC. Le second, c’est que leur taux de complétion atteint des scores très élevés comparés à ceux de nos concurrents : 80 % en moyenne.

Comment expliquez-vous cette particularité ?

Notre ingrédient secret, c’est que nous maîtrisons toute la chaîne de valeur d’un MOOC, depuis la création du contenu à son hébergement sur la plateforme Windie, que nous avons rachetée en février 2017. De fait, nous pouvons penser le processus d’apprentissage mas aussi l’expérience utilisateur de bout en bout. Par ailleurs, nos formations sont tutorées : les stagiaires sont donc accompagnés par des formateurs de manière synchrone, par exemple grâce à des modules vidéos. Pour arriver à un tel degré de complétion, nous mettons enfin l’accent sur le social learning, qui permet de favoriser le partage de bonnes pratiques, donc l’engagement et la motivation des apprenants.

Comment allez-vous utiliser ce nouveau capital ?

Déjà, nous allons développer notre catalogue de formations. Notre objectif est d’en dénombrer 100 en 2018 puis 200 en 2019, toujours sur les mêmes thématiques : le digital, l’agilité, le management, la gestion de projet… Ensuite, nous souhaitons aider les stagiaires à appliquer les compétences acquises lors d’une formation, en gérant l’avant et l’après formation. Cette approche permettra, en amont, de mieux aiguiller leurs besoins et, en aval, d’insister sur la mise en pratique et de les encourager à poursuivre leur apprentissage, en leur poussant de nouveaux contenus pédagogiques. Enfin, nous allons renforcer notre équipe, notamment la partie commerciale et marketing.

Vous avez lancé Unow en mai 2013 avec Yannick Petit. Comment le marché des MOOC a-t-il évolué ces quatre dernières années ?

Nous avons passé nos quatre premières années à évangéliser le marché sur l’opportunité du digital, notamment des MOOC, dans la formation. Et nous pensons que cette phase n’est pas terminée. Depuis 2017, nous percevons toutefois une accélération : les bénéfices du digital semblent désormais intégrés par les entreprises. Parmi nos 300 clients (grands groupes et ETI), certains ont même des objectifs chiffrés en matière de conversion de leurs contenus vers le digital. Nous constatons qu’en 2016, les entreprises achetaient généralement une ou deux formations issues de notre catalogue. En 2017, elles achètent l’ensemble de notre catalogue, qu’elles mettent à disposition de leurs salariés. 

Par Aurélie Tachot
Retour � la liste Article précédent Article suivant
Transférer cet article à un ami
Votre adresse e-mail:

Les adresses de vos amis (une adresse par ligne):

Votre commentaire:

Partager sur
Bannière publicité Talentsoft
Bannière publicité KUDOZ
Les fiches annuaires correspondantes
  • AHRGOS est une plateforme technologiques innovante permettant d’apporter aux entreprises une solution en termes de bien être afin d’anticiper et réduire les risques psychosociaux qui pourraient être occasionnés qui sont actuellement en forte progression. En effet grâce à un dispositif tout salarié sera en position d’alerter son entreprise quant à la situation à laquelle il fait face.
Bannière publicité adLearnMEDIA