Pour nous contacter :
Tél: 01 84 20 40 84
A partir du 28/09/17
jeudi 30 juin 2016

Comment insuffler du digital dans la formation ?

Comment insuffler du digital dans la formation ?

Cette question a suscité beaucoup d’échanges lors du Digital Learning Day, qui a réuni 220 participants à Paris. Et pour cause : qu’elles le souhaitent ou non, les entreprises doivent affronter la révolution digitale et réinventer leurs pratiques, notamment en matière de formation. Mais par où commencer ? Zoom sur les pistes à privilégier pour embrasser tous ces changements.

S’ouvrir aux acteurs du marché

Pour comprendre le mouvement qui révolutionne la sphère de la formation, le mieux est de s’ouvrir aux acteurs du marché qui font aujourd’hui parler d’eux. L’Ecole 42, dont l’approche pédagogique est basée sur le peer-learning, et l’école de code Simplon constituent, par exemple, d’excellentes sources d’inspiration, selon Frédéric Oru, directeur international du Numa, l’incubateur parisien de start-up. "S’ouvrir aux autres permet non seulement de remettre en cause son propre modèle mais aussi d’être déstabilisé, ce qui est propice à la création de nouvelles méthodes de travail", explique-t-il.

Sensibiliser les apprenants

C’est la stratégie adoptée par Axa France pour renforcer la culture numérique de ses collaborateurs.  "Nous organisons, chaque mois, le Digital Tour, qui prend la forme d’une conférence sur un sujet comme les réseaux sociaux, le Big Data, la sécurité des données… Cet événement nous permet de sensibiliser nos salariés à l’autonomie et à la prise de risques, qui sont propres au digital", raconte Nicolas Rolland, directeur innovation, culture et formation chez Axa France. En parallèle, le groupe propose un COOC pour familiariser ses équipes aux usages du digital.

Débuter par les formations présentielles

Le digital est souvent associé aux formations à distance. A tort, selon Marie Barbesol, évangéliste chez Klaxoon, qui rappelle que "les outils digitaux ont aussi leur place en salle de classe, où 93 % des formations se déroulent." Commencer par insuffler du digital dans des sessions présentielles est une stratégie qui a beaucoup d’avantages. "Le numérique peut non seulement faciliter les échanges entre un formateur et ses apprenants mais aussi favoriser l’immersion, en permettant aux salariés, de se projeter, via un casque 3D, dans une situation de travail sur laquelle ils souhaitent se former."

Retenir les outils les plus attractifs

Par les outils sur lesquels il s’appuie, le digital constitue une opportunité pour (re)donner envie aux salariés de se former. Pour s’assurer que sa plateforme "My Learning" séduise ses collaborateurs, L’Oréal a beaucoup travaillé sur la forme. "Nous souhaitions que son utilisation soit aussi facile qu’Amazon et que les apprenants puissent personnaliser leur portail en s’abonnant à des chaînes de formation, comme sur YouTube", témoigne Laurent Reich, Learning Practice International Director de L’Oréal, qui estime que "plus le sujet de formation est pénible, plus les outils doivent être attractifs."

Par Aurélie Tachot
Retour � la liste Article précédent Article suivant
Transférer cet article à un ami
Votre adresse e-mail:

Les adresses de vos amis (une adresse par ligne):

Votre commentaire:

Partager sur
Bannière publicité Performanse
Bannière publicité Broadbean
Les fiches annuaires correspondantes
  • AHRGOS est une plateforme technologiques innovante permettant d’apporter aux entreprises une solution en termes de bien être afin d’anticiper et réduire les risques psychosociaux qui pourraient être occasionnés qui sont actuellement en forte progression. En effet grâce à un dispositif tout salarié sera en position d’alerter son entreprise quant à la situation à laquelle il fait face.