Pour nous contacter :
Tél: 01 84 20 40 84
mercredi 27 août 2014

PwC s’appuie sur le crowdfunding pour co-financer un serious game

PwC s’appuie sur le crowdfunding pour co-financer un serious game

Le financement participatif est-il une réponse à la restriction budgétaire des entreprises ? Daesign en est convaincu. Il y a un an, l’éditeur a proposé à plusieurs entreprises, dont le groupe PwC, de mutualiser leurs efforts pour co-créer un serious game sur les fondamentaux du management.

Même si les entreprises formulent des besoins de formation spécifiques, elles souhaitent généralement sensibiliser leurs collaborateurs aux mêmes thématiques : le management, la vente, le juridique… Fort de ce constat, l’éditeur de serious game Daesign a lancé, il y a un an, "M comme Manager", un serious game qui présente la particularité d’avoir été co-créé par plusieurs entreprises, via un système de financement participatif. Le cabinet d’audit et de conseil PricewaterhouseCoopers a pris part à ce projet inédit. "Début 2013, nous avons approché Daesign dans le cadre d’un serious game que nous souhaitions avoir sur l’entretien annuel d’évaluation. Compte tenu de nos spécificités, nous nous sommes aperçus que le coût du projet aurait été trop important. Daesign nous a alors présenté le concept du parcours M comme Manager. Même si la thématique n’était pas la même, nous avons d’emblée trouvé l’initiative intéressante", raconte Muriel Navarre, directrice formation.

Un groupe de travail encadré par Daesign

Au printemps 2013, PwC rejoint le groupe de travail piloté par Daesign et déjà formé par Natixis et Orange. Avec une volonté : celle de créer une formation qui réponde à ses besoins tout en mutualisant ses efforts et ses moyens. "Nous voulions enrichir notre offre de formations softkills de contenus innovants et nous étions convaincus que les serious games étaient une solution d'avenir présentant de nombreux avantages, tant pour nous que pour nos collaborateurs. Par ailleurs, nous savions que les fondamentaux du management était un thème facilement duplicable d’une entreprise à l’autre", explique-t-elle. Avec ses co-financeurs, PwC travaille alors sur les objectifs pédagogiques du futur serious game, l’écriture du scénario puis sur deux modules de formation de 30 minutes : "Délivrer un feedback" et "Manager à distance". "L’avantage, c’est que notre équipe était uniquement formée de sociétés de services. Nous n’avons donc pas eu de mal à nous entendre sur les cas concrets qui pouvaient illustrer la formation. Je n’aurai pas été aussi enthousiaste si j’avais rejoint des entreprises ayant des problématiques éloignées de celles de PwC", confie-t-elle.

Un mode de financement attractif

La co-construction du parcours "M comme Manager" n’a pas empêché le cabinet PwC de personnaliser ses modules de formation. "Nous y avons ajouté des ressources pédagogiques comme des PDF et des vidéos que nous avions en interne. Le serious game, qui est disponible sur notre plateforme depuis le printemps dernier, a ensuite été intégré à l’un de nos parcours en blended-learning. Il alimente désormais les débriefings que nous réalisons en session présentielle", constate Muriel Navarre. Puisqu’il a été mené en crowdfunding, le projet a finalement permis au cabinet d’audit de s’outiller d’un format pédagogique innovant sans débourser des fortunes, compte tenu du fait que le serious game est accessible sur abonnement annuel et que son coût, qui se veut "très attractif", ne varie pas en fonction d’un nombre d’utilisateurs. Le projet a été tellement bien accueilli par les collaborateurs français que le groupe PwC envisage désormais de le déployer dans d’autres pays où il est implanté.

Par Aurélie Tachot
Retour � la liste Article précédent Article suivant
Transférer cet article à un ami
Votre adresse e-mail:

Les adresses de vos amis (une adresse par ligne):

Votre commentaire:

Partager sur
Bannière publicité Nibelis
Les fiches annuaires correspondantes
  • Former grâce au Serious Game, voici ce que propose l'éditeur de solutions multimédia interactives Daesign.
  • Créée en 1996 Agence Œil pour Œil est une société éditrice de dispositifs ludiques et serious game dans le but de favoriser la formation, l’éducation, la communication ou encore la médiation culturelle notamment.
  • Former grâce au Serious Game, voici ce que propose l'éditeur de solutions multimédia interactives Daesign.
  • Plate-forme d’apprentissage par le jeu pour la formation d’entreprise
  • Wizarbox propose des outils web innovantes de serious game pour gérer la formation, tester les compétences de professionnels ou gérer la mobilité interne