Pour nous contacter :
Tél: 01 84 20 40 84
vendredi 16 septembre 2016

La start-up Wizbii lève 4 millions d'euros

La start-up Wizbii lève 4 millions d'euros

Malgré la concurrence qui fait rage sur le segment des réseaux sociaux spécialisés dans l’emploi des étudiants et des jeunes diplômées, Wizbii avance à grand pas. En juillet dernier, la start-up grenobloise a clôturé une levée de fonds de 4 millions d’euros. Un coup de pouce qui va permettre à la jeune équipe d’étoffer son offre de services auprès de ses utilisateurs.

Cinq ans après son lancement, Wizbii dénombre déjà quatre levées de fonds à son actif. La dernière en date, qui s’est clôturée dans le courant de l’été, est la plus importante de son histoire. "En début d’année, nous avons choisi de refaire un tour de table afin d’accompagner notre développement. Nos investisseurs historiques ainsi que CapHorn Invest nous ont réitéré leur confiance. Le fonds d’investissement Sigma Gestion, avec qui nous partagions les mêmes ambitions, est également entré dans notre capital. Au final, nous avons réussi à lever 3 millions d’euros en fonds propres et 1 million d’euros d’aides de la part de BPI France, soit 4 millions au total", raconte Benjamin Ducousso, président de Wizbii, à la tête d’une équipe de 40 personnes.

Bientôt une market place de services

Si la start-up connaît une ascension aussi belle, c’est qu’elle se différencie de ses concurrents – notamment de JobTeaser – sur plusieurs points. "Nous nous positionnons comme une plateforme de rencontre et de services spécialisée dans l’emploi et l’entrepreneuriat des 18-30 ans, là où les autres acteurs n’adressent que la problématique du recrutement", souligne Benjamin Ducousso. Un axe de différenciation qui devrait s’accentuer au regard des projets que Wizbii s’apprête à mener. Suite à cette quatrième levée de fonds, la société prévoit d’enrichir le contenu de sa plateforme, déjà plébiscitée par 650 000 jeunes et 10 000 entreprises en France. "Nous souhaitons apporter tous les services dont les jeunes ont besoin pour trouver un emploi et créer des projets entrepreneuriaux. C’est la raison pour laquelle nous allons ouvrir notre API. Grâce à cette approche, nous allons pouvoir proposer, en plus de 300 000 offres d’emploi, des services liés au développement de carrière tels que des MOOC, du coaching en ligne, de l’aide à la préparation des certifications TOEIC, des cours de langues…", explique-t-il. Pour étendre sa promesse vis-à-vis des jeunes, la start-up est entrée, au printemps dernier, dans une logique de partenariats. "Nous avons rencontré une trentaine d’acteurs dont les services sont susceptibles de rejoindre notre plateforme. Pour l’instant, nous en avons sélectionné trois. Leurs outils seront disponibles dans notre market place dès le mois de décembre."

Un futur pôle d’expertise bancaire

Toujours dans cette logique d’étoffer son offre de services, Wizbii, qui a doublé son chiffre d’affaires à chacun de ses trois derniers exercices, s’apprête à aller là où on ne l’attend pas ! "Nous allons développer  un pôle d’expertise bancaire pour permettre aux établissements bancaires de proposer des services financiers utiles aux jeunes à cette période de leur vie, comme le prêt pour les études.", indique Benjamin Ducousso. De quoi séduire de nouveaux annonceurs parmi les banques, les compagnies d’assurance et les mutuelles. En parallèle, la société compte poursuivre ses investissements dans le mobile, qui pèse 40 % de son audience. La jeune pousse prévoit enfin de dupliquer son modèle de market place dans les cinq pays où elle est présente, notamment en Espagne, où la plateforme a déjà convaincu 80 000 utilisateurs en huit mois.

Par Aurélie Tachot
Retour � la liste Article précédent Article suivant
Transférer cet article à un ami
Votre adresse e-mail:

Les adresses de vos amis (une adresse par ligne):

Votre commentaire:

Partager sur
Bannière publicité Nibelis
Bannière publicité People Doc
Les fiches annuaires correspondantes
  • Twitter est un réseau social qui permet de transmettre des informations brèves et instantanées. Il est devenu un outil de communication RH 2.0.