Pour nous contacter :
Tél: 01 84 20 40 84
vendredi 19 juin 2015

La start-up Keycoopt lève 1,2 million d’euros

La start-up Keycoopt lève 1,2 million d’euros

A l’issue d’un tour de table qui s’est achevé en juin, la start-up Keycoopt a levé 1,2 million d’euros auprès de ses investisseurs historiques. Une somme qui va lui permettre d’accélérer le développement de sa solution de recommandation, Keycoopt System, en marque blanche.

Et de 3 ! La start-up lilloise Keycoopt, spécialisée dans le recrutement de cadres par cooptation, vient de boucler une troisième levée de fonds auprès des mêmes investisseurs qui lui avaient fait confiance il y a tout juste un an. En l’occurrence : le fonds public de capital-risque Nord France Amorçage, un family office anonyme et trois grands entrepreneurs investis dans l’économie du Nord, soit Lucien Lesaffre, Bertrand Letartre et Jean-Baptiste Roquette. Ce nouveau tour de table, qui lui a permis de récolter 1,2 million d’euros, porte ainsi à 4,2 millions le montant obtenu par la start-up depuis son lancement il y a trois ans. Preuve en est que la recommandation, qui toucherait 30 % des recrutements de cadres, est un concept dans lequel croient les investisseurs.

Développer la cooptation en interne

Grâce à ce nouveau capital, la jeune pousse lilloise, aujourd’hui composée de 25 collaborateurs, prévoit de continuer le développement de sa solution de recrutement externe Keycoopt Talent, aujourd’hui plébiscitée par plus de 20 000 coopteurs et 400 entreprises (essentiellement des grands comptes et des ETI) dont Danone, Chanel, Leroy Merlin…En parallèle, le concurrent direct de MyJobCompany devrait concentrer ses efforts sur un nouveau projet : Keycoopt System, une solution SaaS lancée en janvier dernier qui vise à aider les entreprises à créer des réseaux de recommandations en interne. Concrètement, cette plateforme de mobilité, qui a déjà été adoptée par les groupes Boulanger et Europcar Atlantique, permet aux collaborateurs de recommander leurs collègues lorsqu’une opportunité se profile dans l’entreprise. La particularité, c’est que ces cooptations se font de manière ciblée puisque "la plateforme segmente les salariés par métier et localisation géographique", explique Antoine Perruchot, co-fondateur. Grâce à cette solution, qui a nécessité un an de développement, les recruteurs peuvent non seulement disposer d’un sourcing plus qualitatif mais également favoriser les talents, en les transformant en ambassadeurs de l’entreprise.

Objectif : la Russie et la Chine

En plus de vouloir adresser le marché des PME, la start-up Keycoopt, qui gagne entre 10 et 20 clients par mois, devrait accélérer son développement à l’international. Présente aux Pays-Bas et en Suisse, la société vise la Russie et la Chine, où elle dénombre déjà quelques clients, notamment dans le retail, où le turnover est particulièrement élevé. Une ouverture à l’international qui passera par le recrutement de profils en IT et en vente et par l’ouverture, d’ici 2016, de bureaux à l’étranger. Quant aux Etats-Unis, "nous y songeons sérieusement", confie Antoine Perruchot. Seul hic : la start-up, qui espère multiplier par trois son chiffre d’affaires en 2015, y dénombre des concurrents de taille, notamment RolePoint, sous la coupe de Randstad et Careerify, sous celle de LinkedIn.

Par Aurélie Tachot
Retour � la liste Article précédent Article suivant
Transférer cet article à un ami
Votre adresse e-mail:

Les adresses de vos amis (une adresse par ligne):

Votre commentaire:

Partager sur
Bannière publicité Performanse
Bannière publicité Broadbean
Les fiches annuaires correspondantes
  • Créez et gérez un réseau social d'entreprise collaboratif pour vos équipes avec Bluekiwi
  • La révolution digitale est en marche... dans le recrutement ! Quelle est votre réputation RH sur internet et sur les réseaux sociaux ?
  • Expatunited le reseau des français à l'étranger : conseils emploi pour les expatriés français.
  • Éditeur spécialisé dans les applications Web, Jalios est depuis 2001 un acteur reconnu du marché de la gestion de contenu et de la collaboration.
  • Le réseau social professionnel LinkedIn est un acteur de référence pour recruter et sourcer les candidats sur internet.