Pour nous contacter :
Tél: 01 84 20 40 84
jeudi 04 février 2016

MyJobCompany boucle une deuxième levée de fonds

MyJobCompany boucle une deuxième levée de fonds

L’année 2016 commence bien pour MyJobCompany. Le site de recrutement par cooptation vient de lever 1,5 million d’euros auprès de plusieurs investisseurs. Un tour de table qui tombe à pic pour la jeune équipe, qui souhaite accélérer son développement dans les pays voisins et atteindre les 4 millions d’euros de chiffre d’affaires. Soit cinq fois plus qu’en 2015…

Quoi de mieux qu’une levée de fonds pour bien commencer l’année ? Trois ans après avoir levé 400 000 euros, MyJobCompany vient de boucler un second tour de table. La plateforme de recrutement par cooptation, qui fédère désormais une communauté de 100 000 "headhunters", a réussi à convaincre son investisseur historique : la société informatique suisse Orbium Holding, qui fut l’un de ses premiers clients. Une chose en entraînant une autre, Bpifrance ainsi que plusieurs business angels ayant notamment participé aux succès de Michel et Augustin et de Salesforce, ont ensuite rejoint la table des négociations. Le modèle de la start-up les a séduit : elle propose de rémunérer quiconque acceptant d’utiliser son réseau pour diffuser une offre d’emploi. Elle se charge ensuite, une fois le sourcing terminé, de qualifier les candidatures suggérées par les coopteurs.  

Une identité visuelle plus moderne

Pour la start-up, lancée début 2012, ce tour de table vient à point nommé. "Nous sommes actuellement en pleine phase d’accélération", confirme Grégory Herbé, CEO de MyJobCompany. Ces dernières semaines, les trois associés, qui restent les actionnaires majoritaires, ont non seulement lancer une nouvelle identité visuelle, "plus classieuse", mais aussi accueilli de nouvelles personnes au sein de leurs équipes : managers, commerciaux, développeurs… Des recrutements qui devraient se poursuivre tout au long de l’année 2016 au vu des projets que souhaite mener la société. Grâce à cette levée de fonds, MyJobCompany, qui dénombre 600 entreprises clientes (Monoprix, Pôle emploi, Le Bon Coin, John Paul…) devrait effectivement accélérer son développement en France et à l’international. Un grand mot pour Grégory Herbé, qui ose à peine parler d’européanisation. "Il est encore trop tôt pour parler véritablement de stratégie à l’international. Ces 1,5 million d’euros vont nous permettre de continuer à construire une belle équipe en France et de consolider notre présence dans les pays limitrophes où nous sommes déjà présents, notamment en Belgique, au Luxembourg, où nous avons déjà un bureau, et en Suisse, où nous prévoyons d’en installer un", explique-t-il.

Les PME en ligne de mire

En parallèle, MyJobCompany, qui a généré 800 000 euros de chiffre d’affaires en 2015, espère continuer à vendre sa solution de matching en marque blanche. "C’est un segment prometteur que nous souhaitons développer en 2016 dans la mesure où il permet aux entreprises d’engager leurs salariés dans une logique de récompense et de favoriser la mobilité interne", précise-t-il. Des grands groupes comme Altran et McDonald’s ont déjà fait le choix d’implémenter le logiciel Fairware et de générer, par eux mêmes, des communautés de coopteurs. La start-up, qui envisage une troisième levée de fonds début 2017, n’en oublie pas les PME pour autant. Elle s’apprête enfin à lancer une offre permettant aux structures plus modestes de faire appel aux headhunters afin de pourvoir 10 postes, pour le tarif d’un recrutement par un cabinet de chasse classique, soit 15 000 euros.

Par Aurélie Tachot
Retour � la liste Article précédent Article suivant
Sur le même sujet
Transférer cet article à un ami
Votre adresse e-mail:

Les adresses de vos amis (une adresse par ligne):

Votre commentaire:

Partager sur
Bannière publicité RegionsJob
Les fiches annuaires correspondantes
  • MyJobCompany propose des solutions de recrutement par cooptation sur les réseaux sociaux : poster des offres d'emploi et multidiffuser l'annonce sur les réseaux sociaux.
  • Beknown est une application Facebook, à l'origine du groupe international d'offres d'emploi Monster, pour faciliter la mise en relation entre recruteurs et candidats online.
  • La révolution digitale est en marche... dans le recrutement ! Quelle est votre réputation RH sur internet et sur les réseaux sociaux ?
  • Le plus grand réseau social Facebook : un levier de recrutement 2.0
  • Le sourcing ou recrutement sur les réseaux sociaux grâce à matchFWD : outil de matching via la cooptation sur les réseaux sociaux.