Pour nous contacter :
Tél: 01 84 20 40 84
lundi 24 avril 2017

Snapchat, un nouveau support de formation ?

Snapchat, un nouveau support de formation ?

Très populaire chez les plus jeunes, Snapchat séduit un nombre croissant de professionnels souhaitant partager, de manière informelle, leurs connaissances en photos ou en vidéo. Avec 150 millions d’utilisateurs actifs, dont 10 millions en France, l’application de partage pourrait-elle devenir le nouveau terrain de jeu des responsables formation ? On fait le point.

Snapchat commence à agiter la sphère de la formation. A tel point que Talentsoft Learning a récemment décidé de lui dédier un webinaire dont le titre – Des formations présentielles à Snapchat : le futur du learning – est relativement évocateur ! Si l’application de partage de photos et de vidéos, qui fait un carton chez les moins de 25 ans, est loin d’avoir été créée pour promouvoir des formations en micro-learning, elle pourrait finalement devenir un support pédagogique privilégié, au même titre que YouTube. L’exemple le plus parlant est celui de Michael Salzhauer, alias Dr Miami. Depuis plusieurs mois, ce chirurgien esthétique filme, avec l’accord de ses patients, l’intégralité de ses interventions et les partage via Snapchat. Parmi les centaines de milliers de personnes qui scrutent ses coups de scalpel, il y a beaucoup d’étudiants en médecine, ravis d’assister à ses opérations.

La formation devient une commodité

Pour autant, les snaps du Dr Miami peuvent-ils être considérés comme des capsules de micro-learning ? La question restera en suspens. Quoiqu’il en soit, cette pratique démontre que la formation devient polymorphe. "Nous sommes passés d’une pédagogie centrée sur le contenu à une pédagogie centrée sur le dispositif. Aujourd’hui, on ne recherche plus la ressource magique. On s’intéresse plutôt à la manière dont on peut assembler les modalités pédagogiques entre elles", constate Jérôme Bruet, vice-président de Talentsoft Learning, à l’occasion du webinaire. Alors que la connaissance est devenue une commodité, accessible partout et par le plus grand nombre, "la valeur ajoutée d’une formation ne repose donc plus uniquement sur le contenu, mais bien sur la capacité des responsables formation à créer un cheminement d’apprentissage", explique-t-il.

Capter un savoir informel

Si l’application Snapchat est correctement intégrée à un parcours de formation multimodale, elle peut être pertinente. L’outil peut permettre aux salariés de capter un geste repéré sur le terrain et le partager à une communauté d’apprenants. En incrustant du texte, ces derniers peuvent également construire des séquences narratives. Par ailleurs, la consommation de Snapchat s’inscrit dans l’ère du temps : "elle est adaptée au taux de concentration des apprenants, qui chute au-delà de 10 minutes ainsi qu’à la tendance actuelle, qui montre que la fréquence d’apprentissage a remplacé l’intensité", note Jérôme Bruet. Elle permet également aux formateurs de distiller des connaissances dans le temps, et non de les injecter à haute dose. Reste désormais à savoir si les entreprises accepteront de diffuser leurs contenus sur Snapchat, aux cotés des sulfureux selfies de Kim Kardashian…

Par Aurélie Tachot
Retour � la liste Article précédent Article suivant
Transférer cet article à un ami
Votre adresse e-mail:

Les adresses de vos amis (une adresse par ligne):

Votre commentaire:

Partager sur
Bannière publicité Nibelis
Bannière publicité People Doc
Les fiches annuaires correspondantes
  • Philosophie – Développement personnel – Sens – Leadership – Culture Générale – Coaching – Accompagnement – Changement – Méthode participative – Réflexivité – Managers Philosophes – Qualité de vie au travail