Pour nous contacter :
Tél: 01 84 20 40 84
A partir du 28/09/17
lundi 06 juillet 2015

4 conseils pour bien utiliser la vidéo en formation

4 conseils pour bien utiliser la vidéo en formation

Très en vogue, la vidéo est l’un des formats les plus stimulants pour acquérir et transmettre de nouvelles connaissances. Pour réussir à l’intégrer à ses dispositifs de formation et aller au-delà du simple tutoriel présent sur YouTube, il est toutefois nécessaire de suivre quelques conseils, explicités dans le livre blanc "La vidéo en formation" rédigé par la société e-doceo.

1- Un matériel adapté au contexte

Caméras, réflex numériques, mini-caméscopes embarqués, smartphones… A chaque équipement son utilisation. Puisqu’elles offrent une haute qualité d’images, les caméras peuvent être privilégiées pour les vidéos de formation dites traditionnelles. Plus spontanés, les smartphones et les tablettes sont préférables lorsqu’il s’agit d’encourager ses salariés à créer des vidéos de formation. A moins qu’ils évoluent dans un environnement bruyant doté d’une faible exposition lumineuse.

2- Des contenus contextualisés

Capter des connaissances en vidéo, c’est bien. Contextualiser le film, c’est encore mieux. Pour chaque contenu vidéo, il est préférable de définir l’environnement dans lequel la connaissance peut être utilisée, les objectifs à atteindre et les modalités d’évaluation. S’il s’agit d’un geste technique réalisé par un salarié, décliner l’identité du formateur est également une bonne option, afin que l’apprenant sache si ce dernier est un expert métier ou s’il occupe une fonction support.

3- Des vidéos commentées en voix off

"Voir le geste métier ne suffit pas pour le refaire. Pour permettre son apprentissage, il faut aussi comprendre comment et pourquoi il est mis en œuvre", explique Olivier Poletti, directeur général d’e-doceo Suisse et auteur du livre blanc. Pour donner davantage d’impact aux contenus vidéos, il est donc conseillé de verbaliser les gestes réalisés par l’acteur de la vidéo, c’est-à-dire commenter, en voix off, grâce à des verbes d’action, ses différentes étapes, afin d’en favoriser sa compréhension.

4- Des informations en point d’ancrage

Optimiser la mémorisation d’un geste, d’une technique de vente ou d’une procédure administrative passe également par l’incrustation d’informations au sein même de la vidéo. C’est d’autant plus vrai pour les séquences qui prennent la forme d’un discours. Pour être certain que les informations délivrées soient retenues, il est donc intéressant d’intégrer des images ou des mots-clés (chiffres, nom du concept, intitulé des étapes-clé…), qui serviront de points de repères.

Par Aurélie Tachot
Retour � la liste Article précédent Article suivant
Transférer cet article à un ami
Votre adresse e-mail:

Les adresses de vos amis (une adresse par ligne):

Votre commentaire:

Partager sur
Bannière publicité Altays
Bannière publicité RegionsJob
Les fiches annuaires correspondantes
  • Créez, diffusez et gérez en ligne des formations grâce aux solutions logicielles en mode Saas de e-deceo, spécialiste du e-learning en Saas.
  • Philosophie – Développement personnel – Sens – Leadership – Culture Générale – Coaching – Accompagnement – Changement – Méthode participative – Réflexivité – Managers Philosophes – Qualité de vie au travail
Bannière publicité SRH LYON