Pour nous contacter :
Tél: 01 84 20 40 84
A partir du 02/03/17
mardi 20 septembre 2016

DSN : la check-list de la dernière ligne droite

DSN : la check-list de la dernière ligne droite

Le 1er septembre dernier, les entreprises sont entrées dans la dernière phase de la déclaration sociale nominative, dite de « généralisation ». A l’aube de l’échéance finale du 1er janvier 2017, il convient de s’assurer que les gestionnaires de paie ont toutes les cartes en main pour basculer à la DSN. Zoom sur les quatre points à vérifier une toute dernière fois.

Maîtriser le nouveau cahier des charges

Pour pouvoir appréhender la modalité déclarative de la DSN, "il faut être en mesure de comprendre quelles déclarations sont remplacées et quelles cotisations sont à inclure", amorce Sabine Hagège, responsable produit EMEA chez Workday. Puisque chaque phase de la DSN a vu son lot de nouveautés, il peut effectivement être intéressant de tester ses connaissances sur les procédures de transmission des attestations Pôle emploi, d’indemnités journalières, de la DUCS…

Contacter les organismes complémentaires

Malgré le « choc de simplification » voulu par la DSN et l’effort d’harmonisation des procédures de tous les acteurs impactés, "il subsiste des différences dans le détail de paramétrage des différentes fiches des organismes complémentaires", prévient Sabine Hagège. Pour éviter les mauvaises surprises et anticiper les erreurs, le mieux est de contacter les mutuelles, les complémentaires de santé et les organismes de prévoyance dont dépend l’entreprise.

Inclure davantage de contrôles

Avec la DSN, qui est produite et envoyée tous les mois ainsi qu’à chaque événement dans l’entreprise (départ d’un salarié, arrêt de travail entraînant des cotisations sociales…), "le tableau récapitulatif annuel à partir duquel les entreprises ont l’habitude de faire leurs corrections ne sera plus disponible", prévient la responsable de Workday. En cas d’erreur, il est donc conseillé de ne pas attendre et de rectifier dès le mois suivant. Une procédure qui suppose de multiplier les contrôles dans l’outil.

Faire un test avec de vraies données

Le meilleur moyen de savoir si une équipe maîtrise la DSN, c’est de réaliser un test dans les conditions du réel. A l’occasion de cet exercice, il est conseillé de vérifier que toutes les données (codes des villes, numéros de sécurité sociale…) sont correctement lues par l’outil. A défaut, il sera toujours tant de rectifier le tir. Avant l’échéance du 1er janvier 2017, une courte formation à destination des gestionnaires de paie peut également être organisée en guise de piqûre de rappel.

Par Aurélie Tachot
Retour � la liste Article précédent Article suivant
Transférer cet article à un ami
Votre adresse e-mail:

Les adresses de vos amis (une adresse par ligne):

Votre commentaire:

Partager sur
Bannière publicité Nibelis
Bannière publicité People Doc
Les fiches annuaires correspondantes
  • Workday est l'un des leaders des solutions Cloud pour la Gestion des Ressources Humaines et la Gestion Financière
  • SIGMA Informatique offre une plateforme pour externaliser la gestion des RH, la dématérialisation de la paie, gérer la formation les compétences et entretiens.
  • ADP propose depuis plus de 35 ans des prestations pour gérer la paie et les ressources humaines sur internet et sur mobile.
  • Captio, le leader espagnol de la gestion des notes de frais liées aux voyages d'affaires, se lance en France
  • Cegedim SRH, acteur de référence en SIRH, propose des solutions logicielles pour gérer les paies et les ressources humaines.