Pour nous contacter :
Tél: 01 84 20 40 84
A compter du 7 novembre 2017
mardi 18 mars 2014

Parole aux innovateurs - " Osons aller au bout de la démarche du m-recrutement "

Parole aux innovateurs -  Osons aller au bout de la démarche du m-recrutement 

Le recrutement sur mobile, c’est bien, sauf pour postuler. Voilà ce que persiste malheureusement à penser une partie des responsables RH, des job-boards et même des éditeurs. Pourquoi la RHsphère est-elle encore si frileuse, à l’heure où les candidats n’ont jamais tant utilisé leur smartphone, y compris pour leur recherche d’emploi ?

Aujourd’hui, on constate que de nombreux sites ou applications carrières mobiles permettent aux candidats de consulter les offres, mais pas de candidater. Un paradoxe qui s’avère souvent frustrant  pour ceux qui postulent et contre-productif pour ceux qui recrutent.

Un frein psychologique

« Le mobile ne permet pas de joindre une lettre de motivation ». « Les candidats qui postulent trop facilement ne sont pas motivés ». « Les candidatures mobiles ne seront pas de qualité »…  Autant de refrains que l’on entend encore trop fréquemment. Certains professionnels semblent en effet s’accrocher, par principe, à l’idée que la candidature doit forcément être un acte long et laborieux. Une vision qui apparaît en total décalage avec les nouveaux usages. A l’image de l’époque où certains recruteurs exigeaient encore une lettre manuscrite pour pouvoir la soumettre à la graphologie. Aujourd’hui, le candidat souhaite être réactif, saisir les opportunités dès qu’elles se présentent à lui.  Il préfère postuler en un clic avec son profil LinkedIn plutôt que de remplir un formulaire de 15 champs qui risque de le décourager. Il paie désormais ses achats par mobile, réserve ses billets de train depuis son smartphone, pourquoi ne pourrait-il pas aller au bout de son acte de candidature ?

Un frein technique ?

Pour le recruteur également, le mobile est une chance. Il permet par exemple de miser sur proximité grâce à la géolocalisation ; une approche particulièrement pertinente pour les offres non-cadres. Couplé à l’intelligence artificielle et au big data, le m-recrutement offre des informations contextuelles sur le candidat qualifiant ainsi sa candidature avec sans doute plus de pertinence qu’une simple lettre de motivation traditionnelle. Et permet pourquoi pas de lui recommander des postes adaptés à son profil. D’aucuns diront que les candidatures mobiles ne peuvent pas intégrer directement les ATS des entreprises. Certes, les verrous techniques n’ont pas été faciles à faire sauter, mais la synchronisation avec les outils de gestion des candidatures des entreprises est désormais bien réelle. En bref, ne nous cherchons plus de fausses excuses.

Jean Mariotte
CEO de l’agence smart&geek.
Fondateur du job-board mobile JobAroundMe.com

Retour � la liste Article précédent Article suivant
Transférer cet article à un ami
Votre adresse e-mail:

Les adresses de vos amis (une adresse par ligne):

Votre commentaire:

Partager sur
Bannière publicité Talentsoft
Bannière publicité KUDOZ
Les fiches annuaires correspondantes
  • JobAroundMe l'application iPhone qui géolocalise les offres d'emploi et propose de postuler directement depuis un mobile.
  • JobAroundMe l'application iPhone qui géolocalise les offres d'emploi et propose de postuler directement depuis un mobile.
  • Kawet propose la distribution d'applications mobiles métiers sur iPhone Android Ipad pour des applications mobiles RH interconnectées aux systèmes d'information des entreprises.
  • Rue de l'Emploi est une application mobile de recrutement pour déposer des offres d'emploi, gérer les candidatures, ou postuler directement depuis un mobile.
  • L'emploi sur mobile avec l'application Sosjob qui relaie des conseils avisés pour la recherche d'emploi et la gestion de carrière.
Bannière publicité adLearnMEDIA