Pour nous contacter :
Tél: 01 84 20 40 84
jeudi 04 mai 2017

Work4 relie les ATS au jobboard de Facebook

Work4 relie les ATS au jobboard de Facebook

En février, Facebook attirait l’attention des recruteurs nord-américains en lançant « Jobs » un service dédié à la publication d’offres d’emploi. Une fonctionnalité jusqu’ici destinée aux entreprises ne dépendant pas d’un outil de gestion de candidatures. C’était sans compter sur Work4, qui vient de dévoiler une application permettant aux grands groupes de diffuser leurs opportunités d’emploi tout en restant dans leur ATS. Explications.

Lorsque Facebook a dévoilé « Jobs », sa fonctionnalité permettant aux entreprises de diffuser leurs offres d’emploi, les grands groupes nord-américains et canadiens faisaient grise mine. Et pour cause : pour les entreprises outillées d’un ATS, s’appuyer sur ce nouveau service revenait à gérer manuellement la publication des offres d’emploi mais aussi la gestion des candidatures via l’application de messagerie instantanée Facebook Messenger. Grâce à Work4, leur frustration devrait rapidement se dissiper. La société, qui est spécialisée dans le recrutement social et qui dispose de bureaux à Paris et à San Francisco, vient d’achever le développement d’un outil permettant de relier le jobboard « Jobs » aux ATS du marché.

Un flux qui automatise le transfert

Cette nouvelle solution, en béta-test auprès de plusieurs entreprises, n’est autre qu’un flux. "Il prend les offres d’emploi présentes dans l’ATS, les catégorise, leur attribue une image de notre banque d’images ou de celle des entreprises et les envoie à Facebook pour qu’il les publie sur son jobboard", détaille Etienne Dargnies, directeur de Work4. L’une des spécificités de l’outil, c’est qu’il laisse le candidat postuler via le formulaire développé par Facebook. "Plutôt que sa candidature arrive dans l’application Messenger de l’entreprise, elle est directement transférée, via une API, dans l’ATS", précise-t-il. Voici pour la théorie. Car en pratique, les ATS du marché demandent un nombre considérable d’informations avant d’intégrer la candidature d’un profil. Pour que le transfert reste possible, Wok4 a toutefois trouvé la parade. "Lorsque la candidature n’est pas suffisamment détaillée, nous la complétons avec les informations que le candidat aura accepté de nous fournir. Une fois cette étape validée, nous effectuons le transfert vers l’ATS", explique-t-il. Une fonctionnalité bien sentie : à moins que les outils de gestion de candidatures réduisent leur nombre de champs obligatoires, 80 % des candidatures devraient être complétées par Work4, estime Etienne Dargnies. Ce pourcentage devrait toutefois se réduire à mesure que la start-up distillera ses conseils. "Notre rôle est d’expliquer aux entreprises qu’avec un long questionnaire, elles parviendront à capter les candidats actifs, mais pas les passifs, qui postuleront depuis leur mobile, et abandonneront…", souligne-t-il.

« Jobs » bientôt disponible en France ?

En attendant de voir « Jobs » débarquer en France (Work4 met une pièce sur septembre ), la start-up continuera de construire des ponts entre Facebook et les recruteurs. "Il est clair que nous sommes dépendants de Facebook : lorsqu’il fait évoluer l’une de ses fonctionnalités, nous sommes obligés de nous adapter. Pour autant, nous sommes l’un de ses partenaires privilégiés : lorsqu’il écrit une API, il nous la soumet", raconte Etienne Dargnies. Une longueur d’avance que la société pourrait toutefois perdre si les éditeurs de logiciels développaient des outils similaires. "Aujourd’hui, aucun ATS n’est « Facebook centric » : développer une expérience utilisateur conforme à celle du réseau social n’est pas le cœur de métier des éditeurs", conclut-il, confiant.

Par Aurélie Tachot
Retour � la liste Article précédent Article suivant
Transférer cet article à un ami
Votre adresse e-mail:

Les adresses de vos amis (une adresse par ligne):

Votre commentaire:

Partager sur
Bannière publicité Talentsoft
Bannière publicité KUDOZ
Les fiches annuaires correspondantes
  • Le plus grand réseau social Facebook : un levier de recrutement 2.0
  • BranchOut est une application Facebook devenue un des plus larges services d'emploi sur Facebook. Il regroupe, transmet les offres d'emploi et facilite le sourcing.
  • La révolution digitale est en marche... dans le recrutement ! Quelle est votre réputation RH sur internet et sur les réseaux sociaux ?
  • OhMyJob application Facebook pour poster des offres et maximiser la visibilité grâce à la cooptation sur les réseaux sociaux.
  • Utiliser Facebook pour recruter et former grâce à Premsjob, une application emploi dédiée aux jeunes de 15 à 30 ans.
Bannière publicité adLearnMEDIA